Evolution du chiffre d’affaires 2016

Les acquisitions et la croissance dans la division Amériques atténuent l’impact du recul en Suisse


 

 

Communiqué de presse

 

Evolution du chiffre d’affaires 2016

 

 

 

 

 

Les acquisitions et la croissance dans la division Amériques atténuent l’impact du recul en Suisse

 

 

 

 

 

Lucerne, le 2 février 2017En 2016, le chiffre d’affaires du groupe Emmi a augmenté de 1,4 % pour s’établir à CHF 3258,8 millions. En termes organiques, c’est-à-dire corrigé des effets de change et des acquisitions, cela correspond à un recul de 1,0 %. Ce résultat reflète un chiffre d’affaires en nette baisse dans la division Suisse (-2,9 %), une perte de 0,2 % dans la division Europe et une croissance de 2,8 % dans la division Amériques. Le ralentissement est imputable au tourisme d’achat qui ne faiblit pas et à l’augmentation des importations en Suisse, aux incertitudes économiques (p. ex. Brexit) ainsi qu’à la baisse du prix du lait à l’échelle mondiale. En revanche, des marques comme Emmi Caffè Latte, Kaltbach et Yoqua ont progressé, ce qui incite à l’optimisme.

 

 

 

Chiffre d’affaires du groupe Emmi pour l’exercice 2016

 

En millions de CHF

Division

Suisse

Division

Amériques

Division

Europe

Division

Global Trade

Groupe

Chiffre d’affaires 2016

1741,3

865,6

519,0

132,9

3258,8

Chiffre d’affaires 2015

1793,3

798,1

487,3

135,2

3213,9

Variation

-2,9 %

8,5 %

6,5 %

-1,7 %

1,4 %

 

 

 

 

 

 

Effets des acquisitions*

-

5,5 %

6,4 %

-0,7 %

2,3 %

Effets de change

-

0,2 %

0,3 %

-

0,1 %

Croissance organique du chiffre d’affaires

-2,9 %

2,8 %

-0,2 %

-1,0 %

-1,0 %

* Les effets des acquisitions s’expliquent par les facteurs suivants:

  • achat des activités fromagères de J.L. Freeman (Canada, 15 avril 2015);
  • acquisition de Redwood Hill (Etats-Unis, 31 décembre 2015);
  • participation de 60 % à Bettinehoeve (Pays-Bas, 2 février 2016);
  • augmentation de la participation à SDA Chili (Chili, 19 mai 2016);
  • acquisition de Cowgirl Creamery (Etats-Unis, 31 mai 2016).

 

En 2016, Emmi a réalisé un chiffre d’affaires de CHF 3258,8 millions, soit une croissance de 1,4 % par rapport aux CHF 3213,9 millions de l’année précédente. En termes organiques, c’est-à-dire corrigé des effets de change et des acquisitions, le chiffre d’affaires a reculé de 1,0 %. L’évolution dans les divisions Suisse et Amériques a été conforme aux attentes tandis que celle de la division Europe s’avère inférieure aux prévisions.

 

Les segments Fromages et Fromages frais de la division Suisse, la baisse du prix du lait à l’échelle mondiale ainsi que les conditions-cadres difficiles prévalant sur les marchés tels que l’Espagne, le Chili et la Grande-Bretagne (Brexit) ont pesé sur le chiffre d’affaires. En revanche, des marques comme Emmi Caffè Latte, Yoqua, Kaltbach, Vitalait et Rachelli ont progressé.

 

Urs Riedener, CEO d’Emmi: «La pression sur les importations et les prix en Suisse ont été les principaux défis à relever durant le 2016. La croissance organique enregistrée dans la division Amériques ne nous a permis de compenser que partiellement les pertes de chiffre d’affaires en Suisse. Les efforts de développement dans les marchés de niche comme le lait biologique et les produits au lait de chèvre, le soutien des plateformes de marques ainsi que plusieurs récentes acquisitions devraient influer favorablement sur nos chiffres d’affaires futurs.»

 

 

Division Suisse: maintien de la forte pression sur les importations et les prix

 

Chiffre d’affaires par groupe de produits: division Suisse

En millions de CHF

Chiffre d’affaires
2016

Chiffre d’affaires
2015

Croissance
organique

Produits laitiers

663,4

678,5

-2,2 %

Fromages

480,5

503,5

-4,6 %

Produits frais

346,2

350,5

-1,2 %

Fromages frais

111,5

116,6

-4,4 %

Poudres/concentrés

59,8

61,9

-3,5 %

Autres produits et services

79,9

82,3

-2,9 %

Total Suisse

1741,3

1793,3

-2,9 %

 

Dans la division Suisse, le chiffre d’affaires a diminué de 2,9 %, passant ainsi de CHF 1793,3 millions à CHF 1741,3 millions. L’effet de prix était de -1,3 % (prix du lait -0,9 %, différence de prix restante -0,4 %). Emmi avait pronostiqué une baisse du chiffre d’affaires entre -4 % et -2 % et les ventes étaient donc conformes aux attentes.

 

Cette évolution est notamment imputable au commerce de détail suisse, dont le chiffre d’affaires a reculé de 1 % en 2016 (source: Nielsen). A cela se sont ajoutés d’autres facteurs, dont la pression sur les importations et les prix, qui chez Emmi s’est répercutée principalement sur les segments Fromages et Fromages frais. Ainsi, par rapport à l’année précédente, on a enregistré une hausse des importations de fromage de 4,9 % en 2016 (source: TSM Treuhand).

 

Concernant les produits laitiers (lait, crème, beurre), la chute du prix du lait ainsi que les quantités en légère baisse ont eu des retombées négatives. Les ventes de fromages AOP ont subi des pertes, tandis que celles de Kaltbach sont restées relativement stables et que les ventes du fromage « Luzerner Rahmkäse » et du Petit Chevrier ont progressé. Dans le segment Produits frais, Emmi Caffè Latte et Yoqua, le yogourt riche en protéines, ont enregistré une hausse des ventes, à l’inverse des marques propres, qui sont en recul.

 

La part de la division Suisse dans le chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 53 % (année précédente: 56 %).

 

 

Division Amériques: évolution réjouissante du chiffre d’affaires en Tunisie et aux Etats-Unis

 

Chiffre d’affaires par groupe de produits: division Amériques:

En millions de CHF

Chiffre d’affaires
2016

Chiffre d’affaires
2015

Différence
2016/2015

 

Effets des
acquisitions

Effets de
change

Croissance
organique

Fromages

361,9

329,5

9,8 %

 

4,3 %

1,9 %

3,6 %

Produits laitiers

237,1

239,1

-0,8 %

 

0.8 %

-1,9 %

0,3 %

Produits frais

200,5

175,5

14,2 %

 

13,1 %

-0,6 %

1,7 %

Fromages frais

0,8

-

n. a.

 

n. a.

n. a.

n. a.

Poudres/concentrés

0,2

1,1

-78,9 %

 

-

0,5 %

-79,4 %

Autres produits et services

65,1

52,9

23,0 %

 

7,1 %

1,8 %

14,1 %

Total Amériques

865,6

798,1

8,5 %

 

5,5 %

0,2 %

2,8 %

 

La division Amériques englobe les Etats-Unis, le Canada et le Chili, mais également l’Espagne, la France et la Tunisie.

 

Le chiffre d’affaires est passé de CHF 798,1 millions à CHF 865,6 millions, ce qui représente une hausse de 8,5 %. En termes organiques, c’est-à-dire corrigé des effets de change et des acquisitions, il en résulte une croissance de 2,8 %, ce qui entre dans la fourchette de 2 % à 4 % escomptée.

 

L’effet positive des acquisitions s’explique par les facteurs suivants: achat des activités fromagères de J.L. Freeman, acquisition de Redwood Hill, augmentation de la participation à SDA Chili et acquisition de Cowgirl Creamery.

 

L’évolution positive du chiffre d’affaires résulte principalement de la croissance enregistrée en Tunisie et aux Etats-Unis. Les yogourts, les desserts et le lait vendus en Tunisie sous la marque Vitalait ont engendré une hausse significative du chiffre d’affaires, ce qui a eu des effets positifs sur les segments Produits laitiers et Produits frais. Néanmoins, la baisse enregistrée sur le marché espagnol a aussi eu un impact négatif sur le segment Produits frais. Aux Etats-Unis, les exportations de fromages depuis la Suisse (en particulier Kaltbach) tout comme les fromages locaux à base de lait de vache et de lait chèvre ont eu le vent en poupe.

 

La baisse du prix du lait à l’échelle mondiale ainsi que la situation économique difficile qui prévaut en Espagne, en France et au Chili ont pesé sur le chiffre d’affaires.

 

La part de la division Amériques dans le chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 27 % (année précédente: 25 %).

 

 

Division Europe: ventes de fromages et de desserts en deçà des attentes

 

Chiffre d’affaires par groupe de produits: division Europe

En millions de CHF

Chiffre d’affaires
2016

Chiffre d’affaires
2015

Différence
2016/2015

 

Effets des
acquisitions

Effets de
change

Croissance
organique

Produits frais

206,9

212,2

-2,5 %

 

-

-1,9 %

-0,6 %

Fromages

124,4

122,6

1,5 %

 

-

1,4 %

0,1 %

Produits laitiers

98,2

91,1

7,7 %

 

1,4 %

2,2 %

4,1 %

Fromages frais

64,7

39,9

62,1 %

 

75,1 %

3,3 %

-16,3 %

Poudres/concentrés

18,5

14,9

24,8 %

 

0,1 %

2,5 %

22,2 %

Autres produits et services

6,3

6,6

-4,2 %

 

0,2 %

1,9 %

-6,3 %

Total Europe

519,0

487,3

6,5 %

 

6,4 %

0,3 %

-0,2 %

 

Dans la division Europe, le chiffre d’affaires est passé de CHF 487,3 millions à CHF 519,0 millions, soit une hausse de 6,5 %. En termes organiques, c’est-à-dire corrigé des effets de change et des acquisitions, le chiffre d’affaires a reculé de 0,2 %. Ainsi, les attentes d’Emmi (qui misait sur une croissance entre 1 % et 3 %) ont été déçues. Des facteurs tels que le recul des activités liées à la vente de fromages AOP et la faiblesse de la livre anglaise expliquent ce fléchissement. La baisse de la livre en particulier a été contraignant pour les ventes de desserts de A-27 dans le segment Produits frais.

 

L’effet des acquisitions résulte de la participation à Bettinehoeve.

 

Dans le segment Produits frais, Emmi Caffè Latte et Onken en Grande-Bretagne ainsi que les spécialités de desserts italiennes de Rachelli ont enregistré une progression. La vente des spécialités des marques Kaltbach et Der Scharfe Maxx ont connu une évolution réjouissante, spécialement en Allemagne et en Autriche. Dans le secteur des fromages AOP en revanche, une baisse des volumes est à relever.

 

Les produits laitiers ont profité de la croissance du chiffre d’affaires de la laiterie biologique Gläserne Molkerei. Dans cette division, le prix du lait n’a eu qu’un effet limité, car les prix du lait biologique sont plus stables.

 

Le segment Fromages frais a bénéficié des retombées positives de la croissance par acquisition de Bettinehoeve, mais a souffert du recul des volumes et des prix en Italie. L’augmentation des ventes dans le segment Poudres/concentrés s’explique par la hausse du chiffre d’affaires pour le lait de chèvre en poudre (AVH dairy), ce qui est réjouissant.

 

La part de la division Europe dans le chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 16 % (année précédente: 15 %).

 

 

Division Global Trade: ralentissement économique dans les marchés émergents

 

Global Trade comprend principalement les ventes directes depuis la Suisse à des clients sur les marchés dans lesquels Emmi ne possède pas de société propre. Il s’agit entre autres des marchés asiatiques et d’Europe de l’Est, la plupart des pays sud-américains et la péninsule Arabique.

 

Le chiffre d’affaires s’est élevé à CHF 132,9 millions contre CHF 135,2 millions l’année précédente, ce qui représente un recul de 1,7 % ou de 1,0 % en termes organiques.

 

Cette évolution négative est imputable notamment au ralentissement économique et à la faiblesse des monnaies de certains pays émergents tels que la Russie et le Brésil, ainsi qu’à la baisse du chiffre d’affaires en Chine. Globalement, les ventes de lait et de yogourt en Asie ont toutefois légèrement progressé. On enregistre un léger repli des productions à la demande dans le secteur Produits frais.

 

La part de la division Global Trade dans le chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 4 % (année précédente: 4 %).

 

 

Perspectives

 

L’appréciation du contexte économique présentée par Emmi en août dans le cadre du rapport semestriel n’a guère changé depuis lors. Il en va de même pour les conditions-cadres au sein du groupe Emmi. Par conséquent, Emmi maintient les prévisions de bénéfices précédemment communiquées pour l’année 2016.

 

Emmi dévoilera les perspectives pour l’évolution du chiffre d’affaires et du bénéfice net pour l’année 2017 à l’occasion de la publication des chiffres détaillés pour l’exercice 2016. Les conférences de presse et d’analystes auront lieu le 22 mars 2017 à Lucerne.

 

 

 

 

 

<noscript>

</noscript>

 

Downloads