Présence internationale

Emmi accroît sa participation dans la Centrale Laitière de Mahdia


 

 

Communiqué de presse

 

Présence internationale

 

 

 

 

 

Emmi accroît sa participation dans la Centrale Laitière de Mahdia

 

 

 

 

 

Lucerne, le 10 janvier 2018Kaiku, la filiale d’Emmi à San Sebastián, en Espagne, accroît sa participation dans la société tunisienne Centrale Laitière de Mahdia SA (Vitalait) de 45,4 % à 54,7 %. Emmi, qui détient 73,4 % des actions de Kaiku, possédera donc 40,2 % des parts de la Centrale Laitière de Mahdia. Dans une deuxième étape, en 2021, la part sera accrue encore de 9,34 %.

 

 

 

Le renforcement de la présence internationale d'Emmi fait partie intégrante de sa stratégie. La Tunisie, quatrième marché étranger de la société, joue un rôle décisif à cet égard.

 

Depuis 2006, Emmi détient en effet une participation dans le groupe Kaiku, lui-même partie prenante depuis 2012 de la Centrale Laitière de Mahdia SA (Vitalait), une entreprise tunisienne qui distribue ses produits sous la marque Vitalait. Parmi les autres marchés importants de Kaiku figurent son propre pays l’Espagne ainsi que le Chili.

 

 

Augmentation de la participation en deux étapes

 

Emmi et les autres actionnaires de Kaiku ont décidé d’accroître la participation dans Vitalait en deux étapes de 9,34 %, de 45,4 à d'abord 54,7 % et ensuite à 64,0 %. Comme Emmi possède 73,4 % des actions de Kaiku, sa part dans Vitalait passera à 40,2 % après la première étape. La deuxième étape, prévue pour le premier semestre 2021, portera la part d'Emmi à 47,1 %.

 

 

Une solide position en Tunisie

 

Vitalait est le numéro 2 sur le marché tunisien des produits laitiers. L’entreprise, qui n’a cessé de croître au cours des dernières années, a par ailleurs nettement amélioré son portefeuille de produits. Outre le lait à boire, elle fabrique des yogourts, des yogourts à boire et des desserts.

 

L’augmentation de la participation renforce l’engagement d’Emmi et de Kaiku sur le marché tunisien en expansion. Ces transactions n’ont aucune incidence sur le chiffre d’affaires et l’EBIT d’Emmi, car la société est déjà intégralement consolidée.

 

Les parties ont convenu de ne pas divulguer le prix ni les modalités contractuelles. La transaction doit être approuvée par les autorités tunisiennes.

 

 

 

 

 

<noscript>

</noscript>