Nette augmentation du chiffre d’affaires du groupe Emmi


 

 

Communiqué de presse

 

Evolution du chiffre d’affaires en 2018

 

 

 

 

 

Nette augmentation du chiffre d’affaires du groupe Emmi

 

 

 

 

 

Lucerne, le 30 janvier 2019Le chiffre d’affaires du groupe Emmi a augmenté de 2,8 % à CHF 3457,4 millions en 2018. En termes organiques, c’est-à-dire corrigé des effets de change et des acquisitions, cela correspond à une croissance de 2,3 %. C’est la plus robuste croissance organique depuis 2014. De façon réjouissante, elle bénéficie d’une large assise dans les divisions Suisse (+0,6 %), Amériques (+5,6 %) et Europe (+4,4 %).

 

 

 

Chiffre d’affaires du groupe Emmi pour l’exercice 2018

 

En millions de CHF

Division

Suisse

Division

Americas

Division

Europe

Division

Global Trade

Groupe

Chiffre d’affaires 2018

1713,2

1044,3

593,3

106,6

3457,4

Chiffre d’affaires 2017

1730,7

949,8

564,1

119,7

3364,3

Variation

-1,0 %

10,0 %

5,2 %

-10,9 %

2,8 %

 

 

 

 

 

 

   dont effets des acquisitions*

-1,6 %

5,2 %

-3,1 %

-0,5 %

0,1 %

   dont effets de change

-

-0,8 %

3,9 %

-

0,4 %

Croissance organique du chiffre d’affaires

0,6 %

5,6 %

4,4 %

-10,4 %

2,3 %

 

*Les effets des acquisitions s’expliquent par les facteurs suivants:

 

Facteurs positifs:

-   acquisition d’Italian Fresh Foods (Italie, 1er mars 2017);

-   augmentation de la participation dans Mexideli (Mexique, 8 octobre 2017).

 

Facteurs négatifs:

-   vente de parts dans Venchiaredo (Italie, 31 juillet 2017);

-   vente d’une partie du segment des produits de négoce (Suisse, 1er janvier 2018).

 

 

Le chiffre d’affaires du groupe Emmi pour l’exercice 2018 s’est établi à CHF 3457,4 millions, ce qui correspond à une hausse de 2,8 % par rapport à l’exercice précédent (CHF 3364,3 millions). En termes organiques, c’est-à-dire corrigé des effets de change et des acquisitions, il en a résulté une croissance du chiffre d’affaires de 2,3 %. Cette valeur se situe dans la fourchette visée de 1,5 % à 3,0 %, qu’Emmi avait confirmée en août 2018. Le chiffre d’affaires de la division Americas se situe dans le haut de la fourchette des prévisions. La division Suisse a légèrement dépassé les attentes, tandis que la division Europe achève même l’exercice nettement au-delà des prévisions.

 

Les facteurs de succès ont notamment été Emmi Caffè Latte (Suisse et étranger), les spécialités de desserts italiens, les produits internationaux à base de lait de chèvre (principalement aux Etats-Unis et aux Pays-Bas) et la dynamique en Tunisie et au Chili.

 

Urs Riedener, CEO d’Emmi, explique: «Nous sommes satisfaits d’avoir réalisé une croissance organique aussi importante. Avec les efforts fournis pour faire progresser les marques, l’évolution réjouissante des produits de niche tels que les spécialités de desserts italiens et les produits à base de lait de chèvre ainsi que l’écho favorable rencontré sur les marchés émergents tunisiens, chiliens et mexicains, tout concorde pour assurer la qualité de la croissance. Nous pensons que les acquisitions réalisées ces dernières années renforceront positivement l’évolution du chiffre d’affaires à l’avenir.»

 

 

Division Suisse: croissance du chiffre d’affaires due avant tout aux prix du lait plus élevés

 

Chiffre d’affaires par groupe de produits: division Suisse

En millions de CHF

Chiffre d’affaires
2018

Chiffre d’affaires
2017

Différence
2018/2017

 

Effet des
acquisitions

Croissance
organique

Produits laitiers

676,4

662,0

2,2 %

 

-

2,2 %

Fromages

450,4

475,6

-5,3 %

 

-3,5 %

-1.8 %

Produits frais

341,7

343,9

-0,6 %

 

-0,4 %

-0,2 %

Fromage frais

107,9

107,8

0,1 %

 

-6,0 %

6,1 %

Poudres/concentrés

61,3

67,5

-9,2 %

 

-

-9,2 %

Autres produits et services

75,5

73,9

2,0 %

 

-4,9 %

6,9 %

Total Suisse

1713,2

1730,7

-1,0 %

 

-1,6 %

0,6 %

 

Dans la division Suisse, le chiffre d’affaires a reculé de 1,0 %, soit de CHF 1730,7 millions à CHF 1713,2 millions. La croissance s’est inscrite à 0,6 % au niveau organique, c’est-à-dire corrigée des effets de désinvestissement. Les effets de désinvestissement proviennent de la vente à Coop d’une partie du segment des produits de négoce. Ce dernier avait été intégré à Emmi en 1998, suite à l’achat du Centre fromager Coop de Kirchberg, dans le canton de Berne. La partie pour laquelle Coop entretient des relations directes avec les fournisseurs lui a été revendue début 2018. Des effets correspondants se retrouvent dans les segments des fromages, des produits frais, du fromage frais et des autres produits/services.

 

Emmi avait prévu une croissance organique du chiffre d’affaires de la division Suisse de 0 % à 0,5 %. Le chiffre d’affaires sur le marché domestique suisse a donc légèrement dépassé les attentes, malgré la forte pression persistante sur les prix de la part des clients. L’évolution positive enregistrée au premier semestre s’est donc confirmée durant la seconde moitié de l’année.

 

En ce qui concerne les produits laitiers (lait, crème et beurre), le chiffre d’affaires a nettement progressé, principalement en raison des prix du lait plus élevés. Les ventes du fromage à la crème Luzerner et du Petit Chevrier ont progressé, tandis que celles des fondues et des fromages AOP ont reculé. Ce repli est notamment dû à la hausse de 3,2 % des importations de fromages (source: TSM Treuhand). Dans le segment des produits frais, Emmi Caffè Latte et les nouveaux produits enrichis de protéines ont enregistré une hausse des ventes, tandis que Yoqua et les propres marques commerciales étaient en recul. Les chaleurs estivales ont profité au chiffre d’affaires des fromages frais, entraînant une hausse des ventes de mozzarella.

 

La part de la division Suisse dans le chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 49,6 % (année précédente: 51,4 %).

 

 

Division Americas: le chiffre d’affaires franchit la barre du milliard

 

Chiffre d’affaires par groupe de produits: division Americas

En millions de CHF

Chiffre d’affaires
2018

Chiffre d’affaires
2017

Différence
2018/2017

 

Effet des
acquisitions

Effets de
change

Croissance
organique

Fromages

444,9

404,0

10,1 %

 

5,5 %

-0,3 %

4,9 %

Produits laitiers

283,2

266,1

6,4 %

 

0,2 %

-2,2 %

8,4 %

Produits frais

206,1

196,8

4,7 %

 

0,2 %

-0,4 %

4,9 %

Fromage frais

12,3

2,6

>100 %

 

>100 %

-10,0 %

94,4 %

Poudres/concentrés

4,8

5,3

-9,6 %

 

0,1 %

-0,6 %

-9,1 %

Autres produits et services

93,0

75,0

24,0 %

 

24,8 %

0,4 %

-1,2 %

Total Americas

1044,3

949,8

10,0 %

 

5,2 %

-0,8 %

5,6 %

 

La division Americas englobe les marchés Etats-Unis, Canada, Mexique, Chili, Tunisie, Espagne (sans Lácteos Caprinos) et France.

 

Le chiffre d’affaires s’est accru de CHF 949,8 millions à CHF 1044,3 millions, ce qui représente une hausse de 10,0 %. En termes organiques, c’est-à-dire corrigé des effets de change et des acquisitions, il en a résulté une croissance de 5,6 %, qui se situe dans le haut de la fourchette des prévisions de 4 % à 6 %.

 

L’effet positif des acquisitions est dû à l’augmentation de la participation dans l’importateur d’aliments Premium Mexideli. Les ventes de cette dernière sont consolidées maintenant dans les comptes d'Emmi.

 

L’évolution favorable du chiffre d’affaires s’est appuyée sur une large assise. La hausse des ventes sur les marchés de Tunisie, du Chili et des Etats-Unis est remarquable. Cette situation explique le solide développement dans les segments des produits laitiers, des produits frais et des formages. En Espagne, les ventes d’Emmi Caffè Latte ont progressé.

 

La bataille des prix a pesé sur le chiffre d’affaires des yogourts des propres marques en Espagne et des fromages frais-emballés en France.

 

La part de la division Americas dans le chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 30,2 % (année précédente: 28,2 %).

 

 

Division Europe: croissance largement étayée du chiffre d’affaires, au-dessus des attentes

 

Chiffre d’affaires par groupe de produits: division Europe

En millions de CHF

Chiffre d’affaires
2018

Chiffre d’affaires
2017

Différence
2018/2017

 

Effet des
acquisitions

Effets de
change

Croissance
organique

Produits frais

264,5

227,5

16,2 %

 

1,7 %

4,1 %

10,4 %

Fromages

127,8

125,0

2,2 %

 

-

3,8 %

-1,6 %

Produits laitiers

109,0

108,1

0,7 %

 

-

3,8 %

-3,1 %

Fromage frais

51,0

69,8

-27,0 %

 

-30,4 %

2,8 %

0,6 %

Poudres/concentrés

32,2

26,5

21,8 %

 

-

4,6 %

17,2 %

Autres produits et services

8,8

7,2

23,2 %

 

-

4,5 %

18,7 %

Total Europe

593,3

564,1

5,2 %

 

-3,1 %

3,9 %

4,4 %

 

Dans la division Europe, le chiffre d’affaires s’est accru de CHF 564,1 millions à CHF 593,3 millions, soit une hausse de 5,2 %. En termes organiques, c’est-à-dire corrigé des effets de change et des acquisitions, les ventes ont progressé de 4,4 %. Les attentes d’Emmi ont ainsi été nettement dépassées. En août, Emmi tablait sur une croissance organique du chiffre d’affaires de 2 % à 4 %.

 

Les effets positifs des acquisitions proviennent d’Italian Fresh Foods (produits frais), tandis que les effets négatifs résultent de la vente des parts dans Venchiaredo (fromages frais).

 

Les ventes en nette progression d’Emmi Caffè Latte et des spécialités de desserts italiennes des trois entreprises de dessert ont été les facteurs de croissance décisifs qui se sont positivement répercutés sur les produits frais. Dans le segment des fromages, la croissance organique légèrement négative dans l’ensemble trouve son origine principalement dans le fléchissement des ventes de fromages AOP. En revanche, Kaltbach et «Der scharfe Maxx» ont rencontré un accueil très favorable en Allemagne et contribué à la hausse des ventes sur ce marché. 

 

Le chiffre d’affaires du lait biologique de la Gläserne Molkerei a été mitigé, d’où un recul des produits laitiers.

 

La part de la division Europe dans le chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 17,1 % (année précédente: 16,8 %).

 

 

Division Global Trade: évolution inégale dans les marchés émergents

 

La division Global Trade comprend principalement les ventes directes depuis la Suisse à des clients sur les marchés dans lesquels Emmi ne possède pas de sociétés propres. Il s’agit entre autres des marchés asiatiques et d’Europe de l’Est, de la plupart des pays sud-américains et de la péninsule Arabique.

 

Le chiffre d’affaires s’est élevé à CHF 106,6 millions, contre CHF 119,7 millions l’année précédente, Le recul des ventes qui en résulte s’élève respectivement à 10,9 % et 10,4 % en termes organiques.

 

Une évolution négative qui s’explique avant tout par la baisse des exportations de beurre et de lait en poudre. Différentes exportations de qualité élevée, en particulier les exportations de fromage vers les pays émergents, ont en revanche augmenté. Cette situation a permis de compenser dans une large mesure le recul des ventes en Chine (lait et produits frais).

 

La part de la division Global Trade au chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 3,1 % (année précédente: 3,6 %).

 

 

Perspectives

 

Emmi confirme les prévisions de bénéfice pour l’année 2018 publiées en août.

 

Emmi dévoilera les perspectives concernant le chiffre d’affaires et l’évolution du bénéfice net pour l’année 2019 lors de la publication des chiffres détaillés pour l’exercice 2018. La conférence de presse et des analystes aura lieu le jeudi 28 février 2019 à Lucerne.

 

 

 

 

 

<noscript>

</noscript>